Accueil
Mon panier
panier vide
M'abonner
En kiosque
Habitat Naturel n°70
Actualités
Recensement de l'habitat participatif
Espace Ressources
Les aides à la construction et à la rénovation
Petites Annonces
A vendre Maison
Coglès (35)
290000 €

Les garanties de qualité

Les garanties de qualité

La maison bois, pour être créative, économe, performante et écologiquement responsable, réclame une certaine dose de talent. Pour mettre en valeur ces compétences, bon nombre de professionnels disposent de marques, labels, qualifications ou certifications qui sont autant de garanties de la qualité de leurs ouvrages. 

Qualité professionnelle du constructeur

Premières qualités qu’il vous faudra rechercher : le sérieux, la compétence et le savoir-faire du constructeur auquel vous ferez appel. Le maître d’ouvrage étant rarement apte à juger de ces qualités, des marques ont été développées afin de prouver les compétences particulières des professionnels. Elles sont attribuées par des organismes indépendants qui, à l’issue de tests, formations ou audits, distinguent les professionnels méritants. On peut citer au premier chef la qualification professionnelle Qualibat (RGE), reconnaissance de la capacité technique d'une entreprise à réaliser des travaux dans une activité donnée, à un niveau de technicité défini. Il existe deux qualifications spécifiques à la construction bois : une pour les bâtiments à ossature bois, l’autre pour les bâtiments en bois massif empilé. L’une et l’autre imposent une évaluation des capacités techniques, humaines et financières des entreprises. Le syndicat de la construction bois AFCOBOIS œuvre également dans le sens de la qualité professionnelle. La Charte de qualité Afcobois définit ainsi les contraintes qui s’imposent à ses adhérents (respect des règles de l’art et des réglementations en vigueur, respect des engagements contractuels inhérents au CCMI, démarche environnementale, service de qualité envers le client...)

D’autre part, le constructeur peut être labellisé dans le domaine de l’éco-construction ou de la performance énergétique. Ces labels, contrairement à la qualification Qualibat, ne sont pas exclusifs à la construction bois mais sont axés sur la performance en général ou la démarche écologique. Deux labels ont ainsi été récemment développés pour former et distinguer les professionnels : le label « Éco-artisans » (RGE) est remis après une formation de la CAPEB dispensant une connaissance générale, transversale à tous les corps de métiers, des savoirs et techniques liés à la maîtrise de la performance énergétique des bâtiments. Le label « Les Pros de la performance énergétique » (RGE) est remis aux artisans et entrepreneurs qui ont signé la charte « Bâtir avec l’environnement » de la FFB et ont fait la preuve de leurs compétences. Ces professionnels sont qualifiés avec une mention « économie d’énergie » ou « rénovation énergétique », attribuée par les organismes Qualibat ou Qualifelec. Ils pourront alors proposer une offre globale de travaux d’économies d’énergie, et surtout, au final, assurer un engagement de performance énergétique après travaux.

Qualité globale de l’ouvrage

Sur le terrain de la qualité globale des ouvrages réalisés par une entreprise de construction bois, une marque volontaire permet de guider les maîtres d’ouvrage : Maisons Bois 21. Cette démarche, initiée en 2009 par Afcobois, repose sur la volonté commune de constructeurs bois de mettre en valeur leur savoir-faire et de créer, à terme, un réseau national reposant sur la qualité. Les signataires de la Charte Maisons Bois 21 se fixent ainsi un haut niveau d’exigences techniques, environnementales et sociales. Les entreprises volontaires font préalablement l’objet d’un audit (bureau d’études, atelier de fabrication et montage sur chantier) de sorte qu'il détermine si leur profil correspond aux attentes de la marque. La conception,la fabrication, les matériaux et le montage sont ici vérifiés, de même que la qualité de l’enveloppe et son niveau d’étanchéité, garant d’une bonne performance thermique. Sur la question de la démarche environnementale, les constructeurs Maisons bois 21 s’engagent à améliorer leur bilan environnemental en favorisant l’utilisation de bois éco-certifiés, en diminuant la part de déchets non recyclés, et en utilisant des produits en phase aqueuse. Enfin, le volet « social » de cette Charte vise à améliorer les conditions de travail en entreprise. Autre repère de qualité : le syndicat des constructeurs bois Afcobois œuvre depuis des années pour faire évoluer la profession et faire valoir le sérieux de ses adhérents. Aussi, les constructeurs adhérents à la Charte de qualité Afcobois acceptent-ils de se soumettre à un certain nombre de contraintes quant aux « règles de l’art » et aux réglementations en vigueur, à l’évolution vers le contrat de construction de maison individuelle (CCMI), au respect de l’environnement. Ils s’engagent enfin à assurer un service de qualité envers le client (orientation, conseil, SAV). 

Qualité environnementale des bois mis en œuvre

Le bois mis en œuvre dans la construction a un avantage certain du fait de son rôle de puits de carbone. Il a un autre avantage sur le plan écologique : il est renouvelable. Mais cette capacité à se renouveler doit être respectée par l’homme dans sa gestion des forêts. C’est ce que l’on appelle des « forêts durablement gérées » : exploitées et replantées de façon continuelle, elles permettent au patrimoine forestier de grandir, évitant tout phénomène de déforestation. Les bois issus de telles forêts sont repérables grâce à des marques de certification. PEFC, ou « Program for the Endorsement of Forest Certification schemes » (Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières), est un système de certification créé à l'initiative des forestiers. Il contrôle la provenance du bois (pour la construction comme pour d’autres usages) et atteste que ce bois est issu de forêts durablement gérées et est transformé selon des règles précises. Ce système de certification couvre aujourd’hui une surface de 220 millions d’hectares sur 40 pays, soit 6 % des forêts exploitées à travers le monde. L’autre marque de certification est FSC ou "Forest Stewardship Council" (Conseil de Gé- rance des Forêts). Elle indique également que le bois provient d'une forêt gérée de façon durable. Le WWF soutient cette marque dont le système de certification couvre actuellement une superficie de 143 millions d'hectares à travers 80 pays dans le monde.

Qualité environnementale de l’ouvrage

Mettant en œuvre un matériaux de structure naturel, renouvelable, recyclable et capteur de CO²... la maison bois part avec une belle longueur d’avance sur le terrain de la responsabilité environnementale. Certains constructeurs vont plus loin en s’engageant avec « NF Habitat HQE ». Ce label de Haute Qualité Environnementale correspond à un ensemble d’exigences (appelées « cibles ») réparties par famille. Impact environnemental et Qualité de l’environnement intérieur sont les deux familles qui rassemblent des contraintes telles l’intégration à l’environnement, le chantier à faible nuisance, la gestion de l’eau, le confort hygrométrique ou encore le choix des procédés de construction. En tout, 14 cibles, chacune notée. Le constructeur est accompagné de sorte à obtenir une note acceptable au regard de la HQE (cette démarche répond à un principe de discussion/compromis, il ne s’agit pas d’une certification avec sanction). Notons que sur nombre de contraintes (chantier propre, gestion de l’eau, gestion des déchets de chantier...), la construction bois apporte une solution plus que satisfaisante pour la démarche HQE. Autre démarche de progrès environnemental : certains constructeurs réalisent des bilans carbone, soit pour leur entreprise, soit (plus exceptionnellement, mais la pratique commence à se développer) sur les chantiers. Cette méthode de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre permet de diagnostiquer l’impact, direct ou indirect, d’une activité ou de la construction d’une maison. Une fois établies, ces émissions sont hiérarchisées pour entreprendre des actions de réduction. Le fait est que, dans la construction bois, l’activité pourra afficher une empreinte carbone proche du zéro, voire négative. Ceci du fait du rôle déterminant du bois (qui lui-même stocke du carbone). Cet effet vertueux n’empêche pourtant pas les constructeurs bois de vouloir amoindrir encore leur empreinte.

                       

Qualité thermique de l’ouvrage

Isolation efficace et qualité de l’étanchéité à l’air. À ces nouveaux défis, la maison bois est une excellente réponse. La construction bois n’a, de fait, pas attendu les obligations (janvier 2013 pour la maison individuelle) pour réaliser des maisons performantes, cumulant bonne isolation et traitement qualitatif de l’étanchéité à l’air.
Là encore, des certifications et labels soumettent les ouvrages à un ensemble de contraintes et de tests pour valider leur qualité thermique et plus largement leur performance énergétique. Citons en premier lieu le label français Effinergie+ qui propose un certain nombre de solutions afin d’arriver à une consommation globale en énergie primaire inférieure à ce que demande la RT2012. Le Bâtiment Basse Consommation exige également un travail particulier sur l’étanchéité à l’air de l’enveloppe.  Autre repère de qualité énergétique : le label allemand Passivhaus, qui fixe des contraintes ambitieuses pour diminuer au maximum les besoins de la maison. Concrètement, une maison passive doit avoir des besoins en chaleur minimes, de sorte à se passer de « système de chauffage conventionnel ». Enfin, le label suisse Minergie, assez proche de Passivhaus, oblige à une consommation de 38 kWh/m².an en énergie primaire pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire et la ventilation. L’étanchéité à l’air de l’enveloppe, de même que pour le Passivhaus, est particulièrement efficace. Ce label insiste par ailleurs sur la minimisation du surcoût : son obtention est conditionnée par la maîtrise du budget (moins de 10 % par rapport à une maison conventionnelle équivalente). Chacun de ces labels est disponible en France et se décline dans des versions rénovation.

 

Accéder à l'espace Construction bois
A DECOUVRIR
Eco-construire en maçonnerie
Les bonnes raisons d’isoler son logement