Accueil
Mon panier
panier vide
M'abonner
En kiosque
Habitat Naturel n°73
Actualités
Qualiventil est né
Espace Ressources
Les 10 piliers du bioclimatisme
Petites Annonces
A vendre Maison
Coglès (35)
290000 €

Les atouts du bois pour l’environnement

Les atouts du bois pour l’environnement

Réalisation : Chalets Cuny

Les atouts du bois pour l’environnement

 

Respecter l’environnement n’est pas simplement respecter le paysage et limiter les émissions de CO². Le développement durable touche en effet également l’homme et donc l’habitant, mais aussi l’artisan. À ce titre, la construction bois bénéficie d’atouts inégalés par les autres techniques de construction.

 

Une intégration architecturale parfaite 

Longtemps réservé aux belles maisons d’architectes, le bois s’est démocratisé pour répondre également aux demandes des petits budgets primo-accédants, mais séduit également de plus en plus de projets collectifs ou tertiaires. Le résultat d’une incroyable adaptabilité de son architecture qui n’affiche pas systématiquement son matériau de structure et d’une grande progression des matériaux de vêture. De style contemporain cubique ou respectueux des traditions régionales les constructions bois s’adaptent à tous les cahiers des charges. Bois massif empilé, ossature bois, panneau massif, toutes les techniques peuvent être utilisées et partout.

 

Un atout pour la réhabilitation

D’un point de vue global, il est souvent plus rationnel à tous points de vue de réhabiliter l’ancien que de détruire pour reconstruire. Là encore, le matériau bois brille par ses qualités de légèreté, d’adaptabilité et de rapidité de chantier, en offrant de belles perspectives d’extensions, voire de surélévations. Il est donc aux premières loges des grands chantiers de rénovation comme des projets individuels.

 

Un puits de carbone

Seul matériau de structure vivant capable de capter le CO² atmosphérique, sa mise en œuvre permet de stocker ce gaz à effet de serre durablement (environ 0,44 tonne de carbone stockée dans une tonne de bois). À condition bien sûr de travailler avec des bois issus de forêts gérées durablement, pour ne pas alourdir son bilan par du transport ou la destruction de forêts primaires. De plus en plus de constructeurs s’engagent à ne mettre en œuvre que du bois écocertifié (PEFC, FSC...). Il est en outre recyclable, notamment dans des filières industrielles (panneaux) ou énergétiques (combustibles).

 

Des chantiers propres et secs

Abondance de déchets, pollutions, gaspillage d’eau sont régulièrement montrés du doigt sur les chantiers. Avez-vous déjà vu un chantier bois ? Propre, sec et rapide ! Là encore, les nuisances sont considérablement réduites par rapport aux autres matériaux. La majorité des constructeurs travaillent dans un rayon de 100 km autour de leur entre- prise, ce qui permet de réduire les déplacements routiers. Les chartes qualité ont également fait progresser l’organisation des chantiers avec la multiplication des bilans carbone. Les bois résineux, principalement utilisés dans les chantiers bois, viennent de France ou de pays limitrophes. De plus en plus de bois locaux sont également mis en œuvre comme le douglas, le mélèze, l’épicéa, le pin maritime ou le pin sylvestre. De gigantesques progrès ont été également réalisés dans les procédés de traitement lorsqu’ils sont nécessaires ainsi que dans l’entretien des bois extérieurs et les colles utilisées dans les panneaux ou les lamellés.

 

Un matériau aux multiples utilisations

Le bois n’est pas seulement valorisable en structure dans les murs ou en charpente. Les industriels ont développé toute sorte de panneaux permettant de réaliser planchers et toitures, voire de l’associer avec d’autres matériaux comme le béton. Sa stabilité et son excellent bilan environnemental en font le matériau roi de la menuiserie, comme des revêtements nobles : parquets (sous réserve qu’ils proviennent de forêts gérées durablement), bardages extérieurs et lambris. Ses déchets sont enfin valorisés dans les filières d’isolation (panneaux de fibre de bois), de fabrication du papier et carton ou de bois énergie (plaquettes, granulés de bois).

 

Des bâtiments performants et durables 

La construction bois a tout pour faciliter la performance énergétique, si elle est réalisée dans les règles de l’art avec une démarche de qualité. La multiplication des opérations labellisées BBC, Minergie ou passives en bois montre que la profession est prête pour la prochaine réglementation thermique qui s’appliquera à compter de 2020. La qualité thermique des bâtiments permet de réduire les besoins en énergie et donc les émissions de gaz à effet de serre associées au chauffage des bâtiments. Les constructions bois sont durables dans le temps, comme le prouvent les nombreuses constructions à pans de bois (ancêtres de l’ossature bois) de nos centres-villes, datant du Moyen-Âge. Enfin, contrairement aux idées reçues, le bois a un comportement idéal face au feu : il se consume lentement, sans émettre de gaz toxiques et avec un rythme que l’on peut calculer. Ainsi, une structure en bois est un plus en termes de sécurité car elle laisse le temps aux pompiers d’intervenir sans risque d’effondrement.

 

Qualité de vie intérieure

La qualité de l’air intérieur est devenue une préoccupation bien réelle de la part des habitants. La présence de bois n’est plus seulement synonyme de confort hygrométrique, c’est aussi un matériau sain et sécurisant. Enfin, le bois s’adapte à tous les budgets, de la petite maison industrialisée à la grande maison d’architecte. Il permet de construire des bâtiments évolutifs dans le temps et peut autoriser la participation aux finitions des propriétaires bricoleurs.

 

Le respect des hommes de l’art

Si quelques constructeurs travaillent toujours la fuste à l’ancienne, la majorité des bâtiments bois sont entièrement préfabriqués en usine soit en panneaux, soit en modules 3D, plus ou moins finis et prêts à poser à l’aide d’une grue. Les machines de haute technologie à commandes numériques qui prédominent dans les ateliers aujourd’hui ont considérablement amélioré les conditions de travail des artisans ou entrepreneurs tout en progressant en qualité de réalisation. On a longtemps décrié le bois pour ses poussières. Les démarches qualité ont fait progresser les filières pour que les professionnels soient mieux protégés. Les réglementations ont également amélioré la sécurité sur les chantiers de grande hauteur. 

Accéder à l'espace Construction bois
A DECOUVRIR
Les systèmes constructifs bois
Trouver un constructeur bois

Le syndicat Afcobois