Accueil
Mon panier
panier vide
M'abonner
En kiosque
Habitat Naturel n°70
Actualités
Recensement de l'habitat participatif
Espace Ressources
Les aides à la construction et à la rénovation
Petites Annonces
A vendre Maison
Coglès (35)
290000 €

Une étude thermique sur PHPP

Une étude thermique complète doit être réalisée sur PHPP, (seul logiciel reconnu pour le passif) renseignant tous les paramètres de la construction et prenant en compte les apports passifs (couvrant environ 50 % des besoins de chaleur) et internes (environ 15 %).

Pour le maître d’œuvre, le PHPP est facile d’emploi, puisque programmé sous Microsoft Excel. Il s’accompagne d’un manuel qui permet également de revenir sur de nombreux aspects pratiques de la construction passive. En somme, c’est un outil d’accompagnement à la conception passive.

Le logiciel n’est pas à proprement parler un outil de simulation dynamique, puisqu’il utilise la méthode d’approximation mensuelle. Il a cependant été validé conceptuellement par la simulation dynamique et dans la pratique par plusieurs centaines de constructions dont les consommations énergétiques ont été passées au peigne fin sur de nombreuses années, ce qui permet de confirmer par l’expérience la justesse des résultats que fournit le système.

Le PHPP est « L’outil » de la maison passive par excellence, pour le neuf comme la rénovation. Il est plus simple d’utilisation qu’un logiciel de simulation dynamique. Il impose toutefois de "rentrer" les données de la construction correctement, sinon, les résultats seront aberrants. Malheureusement, personne n’est à l’abri d’une erreur de saisie ! Le logiciel compte plus de 30 feuilles de calcul.

L’étude PHPP nécessite de connaître précisément la situation géographique (les données climatiques sont pré-enregistrées), les plans de façades, les coupes, les vues 3D, le plan de masse et les masques solaires. Il faut également connaître la composition des parois (structure, isolant, parements extérieurs, couverture, soubassement) permettant de calculer précisément les valeurs U et les ponts thermiques, et les caractéristiques précises des fenêtres, portes d’entrée et de la ventilation (les caractéristiques des VMC double flux certifiées figurent déjà dans le logiciel). Toutes les dimensions extérieures des surfaces sont renseignées (fenêtres, portes, murs, plafonds, toiture, dalle etc.), afin de calculer au plus juste les déperditions. Les masques sont importants car ils influent sur les apports solaires passifs. Enfin, il faudra entrer les apports internes (incluant éclairage, appareils électroménagers, bureautique… prévus dans la maison), les modes de chauffage et de production d’ECS choisis. Le logiciel produit alors la feuille de vérification qui valide ou non les choix du concepteur : besoin de chauffage, énergies primaires totales, méthode mensuelle, surchauffe estivale... Il peut être nécessaire de modifier des épaisseurs d’isolants, des qualités de vitrage, la ventilation etc., le but étant de satisfaire aux exigences du label. Notons que les calculs préalables sont faits en considérant une étanchéité à l’air conforme à n50 ≤0,6 vol/h, ce qui restera à vérifier en cours de chantier.

 

 

 

Accéder à l'espace Réglementations, démarches, labels
A DECOUVRIR
Le label effinergie-plus
Les aides à la construction et à la rénovation