Accueil
Mon panier
panier vide
M'abonner
En kiosque
Habitat Naturel n°70
Actualités
Recensement de l'habitat participatif
Espace Ressources
Les aides à la construction et à la rénovation
Petites Annonces
A vendre Maison
Coglès (35)
290000 €

Nécessité d’améliorer la performance du parc « existant »

Doc Pavatex

Avec pour toile de fond la fameuse division par 4 des émissions de gaz à effet de serre et conscients que le parc de logements existants représente un gigantesque gisement d’économies d’énergie, les pouvoirs publics ont développé une réglementation thermique dédiée à la rénovation. Depuis le 1er novembre 2007, il existe donc une réglementation pour les bâtiments (résidentiels et tertiaires) achevés après 1948, qui subissent des travaux d’amélioration. En réalité deux textes réglementaires cohabitent :

  • La « RT existant globale » (applicable depuis le 31 mars 2008) : destinée aux rénovations très lourdes de bâtiments d’une surface supérieure à 1 000 m², dont le coût de rénovation « thermique » est supérieur à 25 % de la valeur hors foncier du bâtiment, ce qui correspond à 322 € HT /m²  pour les logements et 275 € HT/m² pour locaux non résidentiels. Dans ce cadre, la réglementation définit un objectif de performance globale devant guider les travaux de rénovation (qui sont alors réalisés sous le contrôle d’un bureau d’études thermiques).

 

  • La RT « élément par élément » (applicable depuis le 1er novembre 2007): valable pour tous les autres cas, ce texte définit une performance minimale pour l’élément remplacé ou installé.
Accéder à l'espace Réglementations, démarches, labels
A DECOUVRIR
Le bâtiment Passif
Le label effinergie-plus