Accueil
Mon panier
panier vide
M'abonner
En kiosque
Habitat Naturel n°75
Actualités
Qualiventil est né
Espace Ressources
Les 10 piliers du bioclimatisme
Petites Annonces
A vendre Maison
jouy le moutier (95)
695000 €

5 Techniques pour gagnez des mètres carrés

Réalisation Combles d'en France

5 TECHNIQUES POUR GAGNER DES METRES CARRES

Ces solutions sont assorties d’une garantie décennale fabricant. Dans certains cas, la fourniture d’un kit avec assistance et réception du chantier permet d’alléger le coût des travaux.

1/ L’aménagement des combles

Si la pente du toit est supérieure à 30°, l’aménagement des combles perdus est la meilleure solution pour obtenir plus d’espace de vie tout en maitrisant le niveau d’investissement. Si les combles possèdent déjà un plancher porteur et s’apparentent à un grenier, selon le cas, il sera nécessaire ou non de renforcer le plancher existant afin qu’il reprenne dans tous les cas une charge de 150 kg/m².

Cette technique requiert la création d’un plancher porteur (Poutrespace), la transformation et le renforcement de la charpente puis la réalisation de l’aménagement intérieur avec l’isolation appropriée selon le souhait du client.

- Chantier : 2 à 3 semaines

- Exemple pour un aménagement de combles perdus de 40 à 60 m2 au sol entre jambettes, avec des pentes de toiture entre 35 et 45°, (prix variables en fonction des prestations et de la maison)

  • Formule Prêt à poser (kit) : entre 13 000 et 18 000 €
  • Formule Prêt à finir (PAF) : entre 22 000 et 32 000 €
  • Formule Clé en main (CEM) : entre 40 000 et 60 000 €
2/ La surélévation

Si la pente de la toiture est inférieure à 30° et que la maison est située dans une région où l’on ne peut pas modifier l’inclinaison du toit, la technique de surélévation en ossature bois est la solution adéquate. Elle s’applique également sur une maison à fermettes industrielles ou en charpente traditionnelle qui nécessite obligatoirement une surélévation de toiture.

La surélévation de la maison repose sur des murs ossature bois. La hauteur des murs permet d’utiliser les nouveaux espaces comme ceux du rez-de-chaussée. Le plancher est réalisé à l’aide de la Poutrespace.

- Chantier : 8 semaines (PAF) – 10 à 12 semaines (CEM)

- Exemple d’investissement pour la création d’une surface de plancher de 42 m² :

  • Formule Prêt à finir : entre 40 000 et 50 000 €
  • Formule Clé en main : entre 65 000 et 85 000 €
3/ Le changement de pente

Si la pente de la toiture est inférieure à 30° et que la maison est située dans une région où l’on peut modifier l’inclinaison du toit, le changement de pente de la toiture consiste à réaliser purement et simplement une nouvelle toiture. Cette technique nécessite de mettre en place une nouvelle charpente et une nouvelle couverture (avec réemploi des tuiles ou ardoises de l’ancienne toiture) avec une pente plus prononcée permettant de libérer les espaces.

- Chantier : entre 6 et 8 semaines (PAF) et 10 à 12 semaines (CEM)

- Exemple d’investissement pour un changement de pente créé à 45° permettant la création de 50 à 80 m² de plancher entre jambettes :

  • Formule Prêt à finir : entre 60 000 et 70 000 €.
  • Formule Clé en main : entre 80 000 et 110 000 €.
4/ La réhausse des façades

Si la pente de la toiture est inférieure à 30° et que la maison est située dans une région où l’on peut modifier l’inclinaison du toit, la réhausse de toiture est une solution souvent préconisée lorsque la largeur de la maison est étroite (moins de 7 m).

C’est une solution complémentaire de la surélévation et du changement de pente pour l’aménagement des combles non aménageables. Elle permet notamment de respecter les PLU, en particulier pour ce qui concerne la hauteur maximum de construction par rapport à la limite de propriété du terrain.

Elle consiste à changer la pente du toit ou la décaler en totalité vers le haut. Il faut surélever les façades principales de 0,80 m ou 1,00 m par exemple, pour dégager un volume très appréciable et créer ainsi de nouvelles pièces. Cette technique exige le dépôt d’un permis de construire qui sera le plus souvent accepté car en conformité avec les habitudes de construction de ces régions.

- Chantier : entre 6 et 8 semaines (PAF) et 10 à 12 semaines (CEM)

- Exemple d’investissement pour une réhausse des façades, nouvelle pente à 45°, permettant la création de 75 m² de plancher entre les jambettes :

  • Formule Prêt à finir : entre 60 000 et 80 000 €.
  • Formule Clé en main : entre 80 000 et 120 000 €.
5/ Les extensions

L’extension latérale est une solution complémentaire qui permet aisément d’agrandir la maison et de disposer d’une nouvelle pièce de vie spacieuse et lumineuse.

L’extension, construite intégralement en bois, du plancher au plafond, permet de disposer de pièces de vie confortables et agréables. L’utilisation de la Poutrespace facilitera le passage des câbles. Grâce à cette nouvelle surface à vivre, le propriétaire gagnera en confort quotidien et apportera une plus-value indéniable à sa maison qui sera valorisée en cas de vente.

 

Assurances

Le Cabinet HD COURTAGE, Courtier Construction reconnu, a fait établir un « Protocole Accord Cadre ». Cet accord est conclu entre le réseau COMBLES D’EN FRANCE, pour le compte de ses clients, et un assureur. Il vise à garantir la souscription de contrats d’assurance Dommages Ouvrage pour les travaux d’extension, surélévation, rénovation de maisons en France Métropolitaine et en Corse.

Cet accord a été rendu possible suite à l’étude du process de COMBLES D’EN FRANCE et permet donc d’obtenir un tarif préférentiel Dommages Ouvrage + Garanties Complémentaires jusqu’à 150.000 € de travaux et dans la limite de 50.000 € d’existants garantis. Cet accord est exclusif pour le réseau COMBLES D’EN FRANCE et est sans équivalent sur le marché français.

 

Poutrespace

Le bois est utilisé pour les membrures hautes et basses de la Poutrespace, aux endroits où s’expriment les forces. Au centre de la poutre, il n’y a pas de sollicitation mécanique, ce sont des connecteurs métalliques - en acier galvanisé. Ils permettent de reprendre très efficacement les efforts tranchants des membrures, d’alléger le poids de la poutre ainsi que la consommation de bois et offrent la possibilité de passer des gaines au travers des poutres.

Accéder à la liste des dossiers
A DECOUVRIR
Le bois lamellé-croisé : CLT

 

De quel bois se chauffer ?