Accueil
Mon panier
panier vide
M'abonner
En kiosque
Habitat Naturel n°75
Actualités
Qualiventil est né
Espace Ressources
Les 10 piliers du bioclimatisme
Petites Annonces
A vendre Maison
jouy le moutier (95)
695000 €

2 maison enduites sur ossature bois

Réalisation Weberhaus

Une maison bois ne présente pas toujours un bardage en parement. L’enduit de façade est même la solution la plus fréquemment mise en œuvre chez le constructeur allemand Weberhaus. L’occasion de se pencher sur l’enduit en finition d’une maison bois isolée par l’extérieur à travers deux réalisations : une maison RT2005 construite en 2010 en Alsace et une maison témoin passive, construite en 2013, sur le site du World of Living. 

Texte Gwenola Doaré - Photos Weberhaus 

Maison 1

La 3e maison, c'est la bonne !

C’est dans l’esprit de cet adage que les maîtres d’ouvrage se sont lancés en 2010 en Alsace, dans leur 3e projet, avec une maison en bois de haute qualité, dans le style Bauhaus, particulièrement spacieuse. « Nos besoins ont évolué avec le temps, raconte le propriétaire de 54 ans. La maison précédente était bien, mais le terrain était trop exigu et les chambres des enfants trop petites. Nous avions envie de nouveauté et d’espace. » 

Le choix du bois

Le terrain idéal est rapidement déniché dans le même village avec une surface de 1100 m². Le projet prend alors rapidement forme : une grande maison offrant de vastes espaces de vie, avec un étage réservé aux enfants et une piscine. « Nous avions construit en maçonnerie les deux premières fois, et nous tenions absolument à construire en bois cette fois-ci, explique le propriétaire. Outre le confort et les économies d’énergie, la rapidité du chantier liée à la préfabrication des éléments a été déterminante dans notre choix. » La visite du village World of Living de Weberhaus a été décisive. « Non seulement, les maisons nous ont plu, mais en plus, nous avons eu le sentiment de trouver des professionnels compétents, ce qui s’est con rmé à l’usage. »

Précurseur du concept « EbenLeben »

Imaginées par Weberhaus, les maisons « EbenLeben » anticipent les éventuels soucis des seniors en favorisant des espaces à vivre de plain-pied et des passages larges. Une préoccupation de la maîtrise d’ouvrage qui a bien été entendue par l’architecte A. Hamid von Berg-Hadjoudj : les 200 m² du rez-de- chaussée sont réservés aux parents. On y trouve un salon, une salle à manger ouverte sur la cuisine, une chambre, deux salles de bain avec WC et un dressing pouvant se transformer en chambre d’amis. S’y trouvent également une salle de tness et une arrière-cuisine. L’accès à la terrasse couverte, orientée plein sud, peut se faire par la cuisine ou par le salon grâce aux larges baies vitrées. Les 100 m² de l’étage sont réservés aux deux grands enfants. Ils béné cient chacun d’une chambre avec salle de bain, d’un salon et d’un accès séparé à la terrasse.

Le sous-sol est occupé par une salle de fêtes et les équipements techniques de la maison. Le système de chauffage est une pompe à chaleur géothermique, eau/eau de 18 kW qui alimente un plancher chauffant basse température et vient puiser ses calories dans la terre du terrain. Le COP annoncé est de 4,05. Ce système de chauffage combiné à une enveloppe parfaitement isolée apporte confort thermique et qualité de l’air intérieur.

Des consommations dérisoires

Construite sous le régime de la RT2005, la maison a béné cié d’une étude thermique qui annonce des consommations en énergie primaire de 76,09 kWh/m².an (zone H1b). Les quatre façades étant largement vitrées, les fenêtres sont toutes équipées en triple vitrage, totalisant une surface de 106,36 m², dont 50,75 m² plein sud. La consommation annuelle estimée était de 428 € TTC par an pour le chauffage et 252,73 € pour l’eau chaude sanitaire. Dans les faits, les factures sont moins élevées, ce qui satisfait pleinement les propriétaires. 

 

Système ITE + enduits

Les murs « Övonatur », ainsi que les éléments de toiture, qui constituent les maisons Weberhaus, sont entièrement préfabriqués en atelier. Ils sont constitués d’un panneau d’OSB de 16 mm côté intérieur, de 160 mm de laine minérale entre montants d’ossature, puis de 100 mm de bre de bois rapportée par l’extérieur. En toiture : 240 mm de laine minérale + 35 mm de fibre de bois.

Un pare-vapeur hygrovariable précède la plaque de plâtre côté intérieur. Le panneau d’OSB, exclusivité Weberhaus, est non émissif et satisfait aux critères du label allemand de qualité VOC/Toxproof. La fibre de bois (Gutex) est labellisée Natureplus, la laine de verre (Isover) est labellisée Ange Bleu. Les enduits viennent de l’entreprise Sto. Sur la fibre de bois un enduit d’armature, est collé en atelier à la machine, puis terminé à la main.

Sur le chantier, après séchage de la première couche, une sous-couche d’enduit précède l’enduit de finition. C’est tout un système d’isolation thermique qui est certifié. La résistance thermique des murs atteint ainsi 6,54 m².°C/W, la toiture 5,8 m².°C/W. Le mur Övonatur se décline pour le passif en Övonatur Therm avec des épaisseurs de fibre de bois supérieures à l’extérieur : 160 mm de laine de verre et 160 mm de fibre de bois dans les murs (R= 8,33 m².°C/W). 

Né en 1961, le constructeur allemand Weberhaus figure aujourd’hui parmi les leaders de la construction sur le marché allemand avec plus de 32 000 maisons construites. Sa proximité de Strasbourg, lui permet également de mener des projets sur le territoire français, à l’image de cette maison construite en 2010 en Alsace, conçue par l’architecte A. Hamid von Berg- Hadjoudj. Pionnier de la performance énergétique, le constructeur propose des maisons sur mesure, intégrant depuis 2006, des murs « ÖvoNatur », qui associent laine minérale entre montants d’ossature bois et fibre de bois par l’extérieur. La plupart des maisons Weberhaus affiche une finition enduit, répondant ainsi aux goûts d’une clientèle en quête d’esthétique contemporaine. 

Maison 2

La maison CityLife

Egalement conçue par Hamid von Berg-Hadjoudj, mais trois années plus tard, le style peut encore être qualifié de Bauhaus. Construite sur deux niveaux avec toiture terrasse, la maison CityLife, labellisée Passivhaus, témoigne du savoir-faire de l’entreprise en matière de performance énergétique. 

Grands espaces à vivre

Le rez-de-chaussée, de 97 m² habitables, est occupé par un vaste salon/salle à manger, ouvert sur une grande cuisine équipée d’un îlot moderne. S’y trouvent également un bureau ainsi que des toilettes et un local technique pour la domotique. Une terrasse couverte permet de profiter de l’extérieur.

On accède au premier étage d’une surface de 85 m² par un imposant escalier suspendu en chêne. En plus de la suite parentale avec dressing se trouvent deux grandes chambres d’enfant. Chacune des pièces dispose d’ailleurs d’un accès à un balcon. Enfin, la salle de bains est équipée d’une douche de plain-pied, d’une baignoire, ainsi que de deux vasques et de toilettes.

Etude thermique PHPP

L’étude thermique PHPP prévoit un besoin de chauffage de 10 kWh/m².an et des besoins en énergie primaire de 64 kWh/m².an, ce qui, associé à une bonne étanchéité à l’air, est bien conforme au requis du label. Les fenêtres bois/alu portent du triple vitrage (Uw=0,8 W/m².K – Ug = 0,6 W/m².K). La VMC double flux multifonction Proxon certifiée Passivhaus assure le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Une domotique intelligente

La domotique intelligente de la maison CityLife 700 permet de gérer aussi bien les commandes électriques des volets roulants, les lumières que les caméras ou encore la musique.
Le modèle est adaptable tant dans l’architecture (toiture deux pans) que dans l’aménagement (2e salle de bain au rez-de-chaussée) ou les finitions (couleur du bardage ici en mélèze ou de l’enduit). Les prix annoncés sont ici de 280 000 € hors d’eau hors d’air ou 400 000 € TTC clé en main, soit 2200 €/m² habitables. 

Accéder à la liste des dossiers
A DECOUVRIR
Le bois lamellé-croisé : CLT

 

De quel bois se chauffer ?