Accueil
Mon panier
panier vide
M'abonner
En kiosque
Habitat Naturel n°77
Actualités
L'annuaire Bois Construction est sorti !
Espace Ressources
Le bâtiment Passif
Petites Annonces
A vendre Maison
jouy le moutier (95)
695000 €
Transition énergétique en site isolé

Une pile à hydrogène équipe depuis 3 ans le refuge du Col du Palet, au cœur du Parc national de la Vanoise. Les randonneurs, comme le gardien, bénéficient depuis d’un accès à une électricité renouvelable, quelles que soient les conditions météo. Offrant des services d’accueil, de restauration et d’hébergement à de nombreux visiteurs, le refuge a besoin d’une part d’énergie thermique, fournie par le bois et le gaz ; et d’autre part d’énergie électrique, fournie par des panneaux photovoltaïques, sous réserve de soleil, pour l’éclairage, le froid (réfrigérateur, congélateur), et autres usages électriques. Or l’énergie électrique produite par les panneaux photovoltaïques a l’inconvénient de ne pas pouvoir être stockée plus de 3 jours dans les batteries. Plus de 50 % de l’énergie produite par les panneaux solaires sur une année étaient ainsi inutilisables au Col du Palet. Afin d’optimiser la production et le stockage de l’énergie solaire sur une longue durée et pour ne plus avoir recours au groupe électrogène en cas de besoins ponctuels, le Parc national de la Vanoise, initiateur du projet, a développé un prototype innovant basé sur la technologie hydrogène qui se génère facilement par électrolyse de l’eau. Ce projet a été largement cofinancé par le Fonds européen de développement économique et régional (FEDER) dans le cadre de son programme opérationnel interrégional du massif des Alpes. Un consortium de 5 entreprises a proposé au Parc une installation clé en main, raccordée à l’installation électrique existante du refuge pour obtenir l’énergie et la puissance nécessaires par tous les temps. Le système a été mis en place au refuge en 2015 avec l’objectif de stocker, sur une longue durée, l’énergie produite par les panneaux solaires photovoltaïques pendant la saison d’hiver (non gardée) pour être restituée ensuite pendant la haute saison selon la demande en élec- tricité. L’installation se trouve dans un local indépendant (à droite sur la photo) de 9 m², sur-isolé, ventilé et adapté aux conditions hivernales pour assurer des conditions thermiques optimales. Le local comporte un électrolyseur, des réservoirs de stockage de l’hydrogène (H2), sous forme gazeuse produit par électrolyse de l’eau et une pile à combustible de 2 kW de puissance qui au contact de l’oxygène de l’air, transforme l’hydrogène en eau (H2O) et en électricité. Les équipements sont pilotés automatiquement par un module de contrôle intelligent qui optimise le fonctionnement selon la consommation en cours du refuge et la production solaire disponible. Après 3 ans d’expérience, il est possible de dire que cette technologie, mise au service d’un refuge en site isolé, en altitude, fonctionne ! www.vanoise-refugedupalet.com

Accéder à la liste des actualités
A LIRE EGALEMENT
MAISONS NATURE ET BOIS DEVIENT TRECOBOIS
Nouvelle Tiny House